Kellan et les papillons du cœur / Dïana Bélice ; illustrations: Audrey Jadaud.

Bélice, Dïana, 1985-
Titre
Kellan et les papillons du cœur / Dïana Bélice ; illustrations: Audrey Jadaud.
Description
94 pages : illustrations ; 20 cm.
Collection
Sommaire
Depuis quelque temps, Kellan est troublé par le comportement d'Alice à son égard. Dès qu'il la croise, elle rougit et lui adresse des sourires qu'il juge un peu exagérés. Puis, un matin, elle dépose un mot doux sur son pupitre. Après l'avoir lu par-dessus son épaule, un camarade de classe annonce alors à tous qu'il a une amoureuse. Décontenancé, Kellan ne sait trop quoi penser, lui qui a toujours considéré Alice comme une simple copine. Serait-ce méchant de lui dire qu'il n'éprouve pas la même chose à son endroit? Mais, comment en être sûr alors qu'il n'a encore jamais connu l'amour? Les papillons qu'il ressent sont-ils provoqués par de la nervosité ou par des sentiments naissants? Alors que tous ses copains semblent trouver qu'il a énormément de chance et qu'il est désormais "super cool", Kellan ne sait plus où il en est. Une rencontre avec Alice s'impose afin de faire cesser les ragots et de faire le point sur la situation. Le stress qu'il éprouve à cette idée s'ajoute au trac qui monte à l'approche des auditions pour le spectacle de talents de l'école. Auditions auxquelles il prévoit dévoiler ses talents de beatboxeur (boîte à rythmes humaine)... [SDM]
 
Un petit roman réaliste solidement ancré dans une société québécoise moderne et multiculturelle, qui se dévoile par l'intermédiaire d'un jeune garçon attachant ayant à la fois des racines québécoises et haïtiennes. La visite d'une cousine de sa mère, qui débarque tout droit d'Haïti, est d'ailleurs l'occasion pour lui d'en apprendre un peu plus sur ces dernières au cours d'une intrigue qui aborde par ailleurs avec doigté la question des premières amours, ce qui différencie l'amour et l'amitié, la pression et l'influence des pairs, la notion de consentement et l'importance de se respecter soi-même autant que les autres. À la suite d'un échange très éclairant avec sa tante, Kellan réussit à faire la lumière sur ses sentiments et trouve la force d'avoir une conversation nécessaire avec Alice, que tous considéraient comme son amoureuse sans même qu'ils se soient adressé la parole. En évitant habilement les écueils d'une morale trop appuyée, l'auteure rappelle clairement que chaque individu vit les choses différemment et qu'on ne peut interpréter le silence de quelqu'un comme un assentiment. Un parallèle intéressant est par ailleurs effectué entre le refus qu'oppose le jeune garçon à Alice lorsqu'elle tente de l'embrasser et la détermination avec laquelle la jeune soeur du héros refuse d'embrasser leur tante lors de son arrivée à la maison, démontrant ainsi que la notion de consentement est valide à tout âge. Une recette de "pen patate" (pain patate) et un dictionnaire de quelques mots créoles se greffent à ce récit destiné aux lecteurs intermédiaires que viennent égayer quelques illustrations de synthèse naïves et jeux typographiques. [SDM]
Public cible
E 4.
 
Pour enfants de 8 ans et plus.
Exemplaires
Recherche catalogue
Accès Rapide
MON DOSSIER

 

Logo des ressources numériques
logo de prêt numérique
logo reponseatout

Suggestions