Amélia Fang. 1, Amélia Fang et le bal barbare / Laura Ellen Anderson ; traduit de l'anglais par Valérie Le Plouhinec.

Anderson, Laura Ellen
Titre
Amélia Fang. 1, Amélia Fang et le bal barbare / Laura Ellen Anderson ; traduit de l'anglais par Valérie Le Plouhinec.
Description
217 pages : illustrations, carte ; 21 cm.
Collection
Notes
Traduction de : Amelia Fang and the barbaric ball.
Sommaire
Amélia Fang est une gentille vampirette de dix ans, dont la vie s'écoule paisiblement entre l'Académie des Catacombes, le manoir familial et les jeux avec Trouille, son adorable citrouille apprivoisée, Florence Patata, une femelle yéti appartenant à une espèce très rare, et Grimaldi Mort-de-Faux, une jeune faucheuse haute comme trois pommes. Sa vie bascule toutefois le jour où ses parents reçoivent à souper le roi Vladimir et son fils, Tangine 1er, un jeune garçon gâté, arrogant et tout bonnement insupportable. Le souverain, qui n'est plus que l'ombre de lui-même depuis la mystérieuse disparition de son épouse, passe tous ses caprices à son fils, qui a tôt fait de mettre la main sur la pauvre Trouille. Alors que ses parents la prient de ne pas faire de scène en déployant des efforts surhumains pour plaire au monarque, Amélia fait secrètement appel à ses copains pour monter une grande opération de sauvetage et récupérer sa fidèle compagne entre les murs du palais royal. Ce qui lui permettra au passage de faire une découverte qui fera tomber bien des préjugés qu'entretiennent les sujets du royaume vampirique de Nocturnia à l'égard des licornes à paillettes, fées étincelantes, chatons tout doux et autres créatures de Lumière, que tous considèrent depuis des lunes comme des êtres terrifiants et dangereux... [SDM]
 
Une série campée dans un monde gothique fabuleusement original, macabre et rigolo, que l'on découvre sur les traces d'une téméraire et empathique héroïne au grand coeur, fille d'une comtesse très attachée aux apparences et d'un comte obnubilé par ses mots-croisés et ses chemises hawaïennes à motifs de pierres tombales. Cette famille de vampires hautement sympathique, qui habite un manoir où les portes changent de place, préside une savoureuse galerie de personnages comportant notamment un roi et un jeune prince accablés par un lourd secret, des momies et fantômes serviteurs, des compagnons de jeux et d'enquête absolument craquants, des professeurs squelettes, des vieux monstres empestant le Poubel no5 et de vieilles duchesses engoncées dans leurs froufrous. Autant de créatures plus loufoques qu'inquiétantes, qui usent de mots doux saugrenus (ma cervelle de rat chérie!), parlent au "aïePhone" et se nourrissent de plats bien dégoûtants (vers de terre, profiteroles au pus, gâteaux aux rognures d'ongles...). Beaucoup d'humour, donc, dans cette lecture pétillante, qui inverse les rôles et les conventions en mettant en scène des créatures nocturnes qui craignent tout ce qui semble inoffensif et mignon. L'importance de l'amitié est à l'honneur dans cette lecture réjouissante, dont le texte est très généreusement illustré et dynamisé par de multiples dialogues, jeux typographiques, jeux de mots et clins d'oeil à la culture populaire. Des crayonnés raffinés et très british donnent vie avec inventivité à ce peuple des ténèbres en multipliant les détails délicieux et en variant les plans et les cadrages afin de traduire l'ambiance pétaradante et festive qui imprègne l'ensemble. Ambiance qui est encore renforcée par des pages noires, des ronces, des bordures de page aux motifs variés, des têtes de chapitres ornées de chauves-souris et une pagination rédigée dans des citrouilles. [SDM]
Public cible
E++ 4.
Exemplaires
Recherche catalogue
Accès Rapide
MON DOSSIER

 

Logo des ressources numériques
logo de prêt numérique
logo reponseatout

Suggestions