Le cavalier de l'Abeille / Camille Bouchard.

Bouchard, Camille, 1955-
Titre
Le cavalier de l'Abeille / Camille Bouchard.
Description
416 pages ; 22 cm.
Collection
Notes
Roman.
Sommaire
Troisième opus de cette saga campée à La Nouvelle-Orléans, une ville corrompue "aux moeurs relâchées et à la criminalité incontrôlable", que l'on redécouvre ici au terme de la guerre de Sécession, alors que les "États-Unis d'Amérique entreprennent une ère de reconstruction, appelée la "Reconstruction radicale" (cf. Notes de l'auteur). C'est dans un contexte où l'animosité des anciens esclavagistes blancs envers les Noirs nouvellement émancipés attise les rancoeurs et les émeutes mortelles qu'éclate ce que l'on appellera l'affaire Digby, à savoir l'enlèvement d'une fillette blonde aux yeux bleus par une femme noire. Dans l'espoir de mettre la main sur la forte récompense promise à celui qui saura retrouver l'enfant, un jeune gazetier prénommé Joshua ouvre l'enquête avec son frère Tilmont Touchant, devenu policier sous la gouverne de son père d'adoption, le Cap'taine Hube (cf. opus précédent). Bien qu'étant désormais retraité, ce dernier fera d'ailleurs jouer ses connaissances et relations dans l'espoir de faire les choses. [SDM]
 
Un roman résolument sombre, qui sort des sentiers battus en entraînant les lecteurs dans les bas-fonds d'une cité multiethnique, que l'on découvre ici au terme d'une guerre de Sécession qui fait surgir de nouvelles tensions dans un cadre déjà explosif. Ce nouvel opus se lit indépendamment de ##Nouvelle-Orléans## (finaliste en 2016 pour le prix du Gouverneur général et le Prix jeunesse des libraires) et de ##La puanteur des morts##, bien qu'il en reprenne le cadre et quelques personnages, dont une tenancière de bordel et la manbo vaudou Dalinia Vitencore. Une épidémie de fièvre jaune, ainsi que le racisme des suprématistes blancs ayant fondé les Chevaliers du camélia blanc viennent nourrir une intrigue complexe et captivante, qui se double d'une leçon d'histoire bien documentée, que l'on réservera cependant aux lecteurs avertis ayant le coeur bien accroché. L'écriture, graphique, n'occulte en effet aucunement la réalité très cruelle de l'époque et certaines scènes, très crues, sont susceptibles de heurter les lecteurs. Un roman percutant, dont la narration à la première personne est effectuée par Joshua et pimentée par des extraits (généralement authentiques) du journal ##L'Abeille de La Nouvelle-Orléans##. [SDM]
Public cible
J++ 4.
 
Pour les jeunes.
Exemplaires
Recherche catalogue
Accès Rapide
MON DOSSIER

 

Logo des ressources numériques
logo de prêt numérique
logo reponseatout

Suggestions