Ce n'est pas mon chapeau / Jon Klassen ; texte français de Kévin Viala.

Klassen, Jon
Titre
Ce n'est pas mon chapeau / Jon Klassen ; texte français de Kévin Viala.
Édition
[Nouvelle édition].
Description
33 pages non numérotées : illustrations en couleur ; 20 x 28 cm.
Notes
Traduction de: This is not my hat.
Inf. locale
Album pour les 5-6 ans.
Sommaire
"Ce chapeau n'est pas à moi. Je viens de le voler" (p. [3]), affirme d'entrée de jeu un minuscule poisson qui a profité du sommeil de l'un de ses énormes congénères pour lui dérober son couvre-chef. Couvre-chef avec lequel il se pavane fièrement, certain que sa victime ne s'apercevra de rien. Et, si elle venait à s'en apercevoir, comment pourrait-elle deviner son identité alors que le seul témoin de son larcin a promis de garder le secret? Plein d'assurance, le malfrat s'enfonce donc dans une épaisse forêt sous-marine en tentant de justifier son crime par le fait que ce chapeau est juste à sa taille, alors qu'il était vraiment trop petit pour son ancien propriétaire! Et si ce dernier n'était pas aussi dupe qu'il le croyait? [SDM]
 
Un album randonnée pétri d'un humour qui tient à un savoureux décalage entre le texte (qui fait ici l'objet d'une nouvelle traduction) et l'image. Au monologue du petit voleur beaucoup trop confiant se greffent en effet des panoramas sous-marins permettant au lecteur de suivre l'action qui se déroule dans le dos du narrateur, à l'insu duquel le gros poisson se réveille et se lance à sa poursuite, fort des indications fournies par un crabe délateur! Cette course-poursuite tragi-comique se clôt sur une chute ambiguë, l'auteur se contentant de mettre en scène un paysage tissé d'algues denses duquel l'énorme poisson ressort avec son chapeau sur la tête, laissant au lecteur le soin de deviner le sort qu'il a réservé au petit malfrat. Des collages d'une grande sobriété, où les algues se découpent sur la noirceur des abysses, accompagnent le texte tout simple en campant le bestiaire aux postures volontairement statiques (mais au regard très expressif) dans des décors épurés au sein desquels des nuages de bulle suffisent à suggérer le mouvement des protagonistes. Un conte d'avertissement original et percutant, dans la même veine que ##Je veux mon chapeau## du même auteur, mais dont la finale n'est pas ici teintée d'une cruauté absolue. Une réussite, à exploiter dans le cadre d'une lecture accompagnée. [SDM]
Public cible
E+ D.
Exemplaires
Recherche catalogue
Accès Rapide
MON DOSSIER

 

Logo des ressources numériques
logo de prêt numérique
logo reponseatout

Suggestions