Miss Peregrine et les enfants particuliers. 2, Hollow city / Ransom Riggs ; traduit de l'anglais (États-Unis) par Sidonie Van den Dries.

Riggs, Ransom
Titre
Miss Peregrine et les enfants particuliers. 2, Hollow city / Ransom Riggs ; traduit de l'anglais (États-Unis) par Sidonie Van den Dries.
Description
509 p. : ill. ; 21 cm.
Notes
Traduction de: Hollow city.
 
Texte en français.
Sommaire
3 septembre 1940. Jakob et les enfants particuliers sont désemparés: bien qu'ils aient réussi à arracher Miss Peregrine aux griffes des Estres, ces derniers ont administré à leur directrice un poison qui l'empêche de reprendre son apparence humaine. Or, si une Ombrune ne lui administre pas l'antidote requis dans les trois jours, elle sera condamnée à errer à jamais sous sa forme d'oiseau. La peur au ventre, les jeunes héros fuient donc l'île magique qui constituait leur seul refuge et gagnent le pays de Galles, ravagé par la Seconde Guerre mondiale. En échappant de peu aux terribles créatures lancées à leur poursuite, les jeunes voyageurs font irruption dans une boucle temporelle où une étrange ménagerie, issue de croisements animaliers biscornus, leur apprend que Miss Wren, la seule Ombrune encore en liberté, a regagné Londres afin d'aller sauver ses congénères, que les Sépulcreux ont emprisonnées dans des boucles temporelles punitives. La petite bande aura besoin des pouvoirs particuliers de chacun de ses membres afin d'affronter les terribles créatures prêtes à tout pour s'approprier leurs dons. Ce qui ne les empêchent pas de mettre à profit ces derniers en apportant de l'aide aux victimes qu'ils découvrent dans les ruines fumantes de la capitale... [SDM]
 
Un roman fabuleusement inventif, original et captivant qui propose à la fois un rendez-vous troublant avec l'Histoire et un périple au coeur d'un univers mystérieux totalement inédit, aux frontières de l'horreur et du surréalisme. Résolument plus sombre, ce second opus délaisse l'île paradisiaque du premier volume pour catapulter les héros dans une capitale anglaise dévastée par la guerre, dont les horreurs servent de toile de fond à l'intrigue parfois glaçante. Les enfants que les parents tentent de protéger en leur faisant quitter la ville, les bombardements, les persécutions dont sont victimes les gitans (aussi marginaux que les jeunes voyageurs), les ruines jonchées de cadavres ou encore les expérimentations cruelles effectuées sur des cobayes innocents sont évoqués au gré de la quête des héros, qui luttent pour leur survie et qui gagnent en densité autant qu'en maturité. Les amoureux que sont Emma et Jakob sont notamment confrontés à des choix douloureux qui les conduisent à réaliser qu'il n'est pas aisé de prendre des décisions pour leur propre avenir et celui de leurs jeunes protégés. D'authentiques photographies en noir et blanc (recueillies dans des brocantes ou chez des marchands d'antiquités) parsèment une fois encore l'ouvrage, auquel elles confèrent un délicieux parfum de mystère et d'inquiétante étrangeté. Une oeuvre d'une grande puissance, portée par une plume riche, soignée et très graphique, dont la narration est assumée par Jakob. À compter de 14 ans. [SDM]
Public cible
J 5.
Exemplaires
Recherche catalogue
Accès Rapide
MON DOSSIER

 

Logo des ressources numériques
logo de prêt numérique
logo reponseatout

Suggestions